Conversion video et son mp3

L’histoire du mini-disc : tout ce qu’il faut savoir

Histoire du mini-disc

Dans l’optique de remplacer la bonne vieille cassette Audio qui faisait le bonheur de Philips, Sony propose le Mini-disc. C’est le nom donné à un support magnéto-optique d’enregistrement et de reproduction numérique. Il a été créé pour supplanter les vieilles cassettes grâce à un système ingénieux et ultra moderne. Bien que n’ayant pas marqué l’histoire des supports physiques audio et vidéo, ce support n’en avait pas moins nombre de qualités. Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’histoire du mini disc

Sony, le développeur du mini-disc

Le constructeur Philips avait développé la bonne vieille cassette Audio qui avait le vent en poupe. Dans l’espoir de lui faire de l’ombre et de lui ravir la vedette, Sony décide de mettre sur le marché le mini-disc. Selon l’analyse du développeur, les consommateurs auraient envie de se débarrasser de leurs vieilles cassettes vierges. Avait-il eu raison ? La suite nous le dira.

L’histoire du mini-disc, support magnéto-optique, nous enseigne qu’il a été développé en 1986 par Sony et lancé en 1992. Il fonctionne de façon identique au lecteur de disque compact au moyen d’un laser. Ce dernier est réglé à une intensité supérieure de sorte qu’il puisse chauffer la surface du disque pour atteindre le point de Curie. C’est un critère indispensable pour le changement d’alimentation des particules magnétiques du disque.

Le mini-disc a en effet connu deux versions différentes : La version normale et la version haute densité. Dans la version normale, il existe à peu près 145 mégaoctets d’information numérique. On pouvait donc enregistrer grâce à ces lecteurs, 80 minutes au maximum.

Il faut attendre 2004 pour que Sony lance la commercialisation de minidisques à haute densité, Hi6MD. Son espace de stockage atteignait environ 1 gigaoctet.

Le succès commercial du mini-disc au Japon

Le mini-disc a connu un succès mitigé. Mais au Japon, ce fut le contraire. L’enthousiasme a été sans pareil comparativement à d’autres pays du monde. Et tu sais pourquoi ?
C’est parce que les légions de nippons étaient très passionnées de nanotechnologies et cela bien avant l’heure des Ipod Shuffle. Elles l’arrachaient comme de petits pains juste pour avoir le privilège d’insérer leurs petites disquettes de toutes les couleurs pour écouter de la musique.

Un succès mitigé en Occident

En Europe, l’histoire du mini-disc nous révèle qu’il a connu moins d’intérêt. Cela se justifie pour plusieurs raisons. Il était non seulement trop coûteux mais également limité en offre musicale. Le mini-disc a en effet connu une stagnation dans les années 90 avant de tomber dans la décadence face à la concurrence des MP3 commercialisés sur le vieux continent.

Figure-toi par exemple qu’à un certain moment, trimballer un MD dans la rue était comme se tromper d’époque.

Par ailleurs, même si en 2004 le format Hi-MD a relancé l’intérêt pour le mini-disc, cela n’a pas empêché qu’il tombe dans l’oubli. La raison est encore toute simple. C’est en lien avec les limitations imposées par le logiciel Sonicstage de Sony.

Ce dernier n’a pas su proposer à temps, le simple glisser-poser dans un format ouvert comme le MP3. Pire, il limitait le nombre de chargements-téléchargements des fichiers musicaux.

Il n’en fallait pas plus pour que les journalistes et musiciens abandonnent le mini-disc au profit des appareils plus performants, plus petits et plus pratiques. On pense aux enregistreurs sur carte SD.
En toute logique, l’histoire du mini-disc prend fin en 2013, lorsque Sony a annoncé l’arrêt de la production des lecteurs mini-disc. Mais un peu plus tôt le 12 Juillet 2011, le développeur avait mis fin à la production des Walkman Mini-disc.

En clair, chaque constructeur a ses démons. Il en est ainsi du mini-disc pour le constructeur Sony …

Vous pourriez également être intéressé par les articles suivants :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur les étoiles ⭐️ !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à voter !

Je suis désolé que cet article n'ait pas été utile pour vous !

Aidez-moi à l'améliorer !

Comment puis-je l'améliorer ?