Conversion video et son mp3

L’histoire du DVD : Que retenir ?

Histoire du DVD

Encore appelé Digital Versatile Disc, le DVD peut être défini en français comme un disque numérique polyvalent. C’est un support de données numériques dont la forme est identique à celle d’un CD-Rom. On se sert du DVD non seulement pour stocker de la vidéo mais également pour servir dans d’autres domaines comme l’audio. Le DVD est le format numérique le plus répandu dans le monde, et probablement le support physique audio et video le plus connu. Il a succédé à la vidéocassette, au laserdisc et au CD-Video. Si comme de nombreuses personnes, tu te poses des questions sur l’histoire du DVD, tu devrais lire cet article.

Le DVD est né de l’accord de dix industriels de la vidéo

L’arrivée du DVD a propulsé la vidéo dans le monde du numérique. Il a très vite succédé à d’autres séries d’inventions comme la cassette VHS ou encore le disque LCD.

Mais dans les années 1990, le règne de la cassette VHS a commencé à donner des signes d’essoufflement. Il fallait donc trouver un nouveau système de diffusion des films qui soit compatible à tous les protagonistes de la vidéo, qu’il s’agisse des Européens, des Japonais ou encore des Américains.

C’est alors que le support DVD a été développé par les acteurs de l’électronique tels que Philips, Sony, Toshiba ou encore Panasonic. Il a fallu donc attendre Décembre 1995 pour que dix industriels de la vidéo annoncent leur accord sur un standard commun.

L’histoire du DVD nous rapporte que les premiers lecteurs ont été commercialisés pour la première fois au Japon fin 1996. Pour ce qui concerne les Etats-Unis et la France, il faut attendre respectivement début 1997 et début 1998. Mais n’eût-été l’engagement de Warren Lieberfarb, il serait difficile d’en arriver là.

Warren Lieberfarb : Un acteur majeur de l’avènement du DVD

Il est vrai que l’accord qui a été scellé entre les industriels de la vidéo a contribué énormément à l’avènement du DVD. Mais sa création et son développement ont été fonction de l’engagement de Warren Lieberfarb. Qui est alors cet homme dont le nom remonte sans cesse lorsqu’on parle de l’histoire du DVD ?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, Warren Lieberfarb n’est pas un technicien encore moins un inventeur. C’est l’ancien patron de Warner Home Video. C’est lui qui a perçu très tôt que la cassette VHS était à bout de souffle. Son remplacement était d’autant plus compliqué qu’il rapportait énormément d’argent aux studios de cinéma. Figure-toi par exemple qu’à lui tout seul, les recettes générées par le DVD étaient estimées à environ la moitié des recettes totales.

Pour y arriver, Warren Lieberfarb a une idée : inciter tous les protagonistes de la vidéo à se mettre d’accord sur un format unique. Il a en effet dans un coin de la tête, la querelle des formats de cassettes vidéo à la fin des années 70, entre VHS, Betacam et V2000.

Le facteur déterminant a été l’entrée en 1992 de l’industriel japonais Toshiba au capital de Warner, société de Warren Lieberfarb. C’est à partir de là que Warren Lieberfarb a commencé à craindre que la télévision numérique ne fasse de l’ombre à son fonds de commerce. Le problème en effet, c’est que Toshiba travaillait déjà sur un support de format CD Rom. Seul bémol, les capacités sont insuffisantes.
C’est alors que l’ancien patron de Warner a fait appel au constructeur néerlandais Philips, dans l’espoir d’obtenir des progrès plus significatifs. Mais la cohabitation n’a pas été très fructueuse. Et tu sais pourquoi ? En effet, entre gestion des droits, des brevets et des royalties, les désaccords ont été très vifs.

Pour étouffer cette guerre commerciale qui est sur le point d’apparaitre, Lieberfarb s’est fait cette réflexion : les constructeurs sont incapables de s’unir pour ce qui concerne l’offre. Alors pourquoi ne pas unifier la demande ?

À partir de là, il s’est employé à rassembler tous les grands studios de cinéma tels que MGM, Columbia ou encore Paramount. C’est ainsi que, sous l’influence de Lierberfarb, tous ces studios ont exigé entre autres, un support capable de contenir un film de 135 minutes, une image et un son de haute qualité.

Les constructeurs ayant été ainsi mis sous pression, dans l’optique de répondre à la demande des studios, étaient obligés de capituler. Est ainsi apparu le support vidéo unique : le DVD.

Vous pourriez également être intéressé par les articles suivants :

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur les étoiles ⭐️ !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à voter !

Je suis désolé que cet article n'ait pas été utile pour vous !

Aidez-moi à l'améliorer !

Comment puis-je l'améliorer ?